l’Académie des Sciences

Depuis sa création en 1666, l’Académie des sciences se consacre au développement des sciences et conseille les autorités gouvernementales en ce domaine. Indépendante et pérenne, placée sous la protection du président de la République, elle est l’une des cinq académies siégeant à l’Institut de France.

Au début des années 2000, l’Académie s’est dotée de nouveaux statuts lui permettant d’augmenter et rajeunir son effectif, afin de répondre à l’accroissement des connaissances scientifiques et à l’élargissement des domaines de recherche. Aujourd’hui riche de 273 membres, 124 associés étrangers et 76 correspondants, élus parmi les scientifiques français et étrangers les plus éminents, l’Académie des sciences est pluridisciplinaire et largement ouverte à l’international. Ses membres réalisent leurs travaux au sein de comités de réflexion thématiques en interaction étroite avec les instances de gouvernance statutaires.
L’Académie exerce cinq missions fondamentales : encourager la vie scientifique, promouvoir l’enseignement des sciences, transmettre les connaissances, favoriser les collaborations internationales et assurer un rôle d’expertise et de conseil.

En 2017, dans le cadre de son partenariat avec l’Académie des Sciences, Novacap a remis à Mme Géraldine Masson, le Prix « NOVACAP » de l’Académie des Sciences ».

Géraldine Masson, directrice de recherche de 2nde classe au CNRS, à l’Institut de Chimie des Substances Naturelles de Gif-sur-Yvette,  à l’initiative des méthodes nouvelles et particulièrement efficaces dans le domaine de la catalyse, principalement organique.

Ses recherches permettent de préparer rapidement avec des rendements excellents et de façon très douce de très nombreuses molécules polyfonctionnelles.
Par ses études à caractère fondamental, Géraldine Masson a su expliquer les mécanismes réactionnels mis en jeu et les extrapoler à de nouvelles applications impliquant des hétéro-éléments.
Plus d’informations sur l’Académie des Sciences

Novacap remet le prix «Novacap de l’Académie des Sciences».